Questions fréquemment posées

Le bambou est l’une des plantes à croissance la plus rapide de la planète. Certaines espèces peuvent croître de plus d’un mètre en 24 heures (1,20 m a été enregistré dans le sud de la France) selon les espèces, les conditions climatiques et les sols locaux.

Les bambous trouvés en Europe peuvent atteindre jusqu’à vingt mètres de hauteur. La taille des adultes dépend de plusieurs facteurs qui sont principalement l’espèce ou la variété, le climat et la qualité du sol. Ils peuvent être classés en quatre catégories selon leur taille adulte.
-Les bambous nains atteignent une hauteur de 1,50 mètre
-Les petits bambous peuvent atteindre 1,50 à 3,00 mètres
-Les bambous moyens peuvent pousser de 3,00 à 9 mètres
-Les bambous géants dépassent 9 mètres.

Les cannes de bambou émergent du sol avec le diamètre final et atteignent leur taille maximale en une saison. Bambou tempéré en 2 mois, bambou tropical en 4 à 5 mois. Au cours de ces mois, chaque nouvelle pousse poussera verticalement comme une antenne télescopique. À la fin de la croissance de ces pousses secondaires, elles poussent latéralement à partir des nœuds supérieurs, appelés branches. Ensuite, les feuilles poussent. Les années suivantes, le chaume ne pousse ni en hauteur ni en diamètre. Le bois va durcir. C’est pour cette raison que la canne doit mûrir pendant plusieurs années, avant de pouvoir être coupée.

Certaines espèces de climats tempérés peuvent supporter jusqu’à -20º C. Par temps très froid, les premiers organes qui souffriront sont les feuilles et les bourgeons et, enfin, les rhizomes. Dans les régions aux hivers froids, les jeunes plants de bambou doivent être protégés par de la paille ou un autre isolant perméable, afin que les rhizomes ne souffrent pas.

En raison du mode de développement, il existe deux types de bambou; Ceux qui ont tendance à s’étendre sur la surface et à envahir un espace, appelées plantes traçantes. Ceux qui restent dans un groupe compact, sans tendance à s’étendre, sont appelés non-traçants. Les bambous traçants sont relativement faciles à contrôler. La méthode la plus radicale est une barrière anti-rhizome formée par un écran plastique enterré verticalement à environ 60 cm au voisinage de la plantation. Un petit fossé, de 20 à 30 cm de profondeur, peut également être creusé et il faut couper les rhizomes qui tentent de passer une fois par an. Nous pouvons également  ne rien faire, et pendant la période de production de nouvelles pousses, nous devrons couper toutes celles qui se trouvent en dehors des emplacements autorisés. Ce processus ne présente aucune difficulté, car les pousses sont très molles et cassantes. Vous pouvez toujours profiter des attraits culinaires de ces pousses et les faire cuire.

Les bambous fleurissent rarement, il n’y a aucun risque d’être envahi par une germination indésirable. Certains bambous sont censés fleurir tous les 120 ans seulement, d’autres n’ont jamais été vus en fleurs.

Le bambou cultivé en pot peut être planté à tout moment de l’année, à l’exception des périodes de gel très intense. C’est en été et en automne, lorsque le sol est encore chaud qu’il donnera le meilleur enracinement, en un temps record.

Tous les bambous peuvent être arrosé par aspersion ou goutte-à-goutte. L’arrosage doit être régulier dans les premiers mois après la plantation, sans être excessif. Le bambou en pot doit être arrosé fréquemment.

Le bambou préfère les sols légers et bien drainés. Il ne supporte pas les zones marécageuses et se développe sur des sols neutres (pH = 7) ou acides (pH compris entre 5 et 7)

La plante ornementale commercialisée sous le nom de « Lucky Bamboo » Lucky Bamboo est en fait une plante de la famille Dracaena sanderiana. C’est une plante qui pousse dans les forêts tropicales sombres et tropicales d’Asie du Sud-Est et d’Afrique. C’est plus comme la tulipe que le bambou, c’est une poacée liliacée (ex-gram).